TECHNOLOGIE PHOTOVOLTAÏQUE

Quel est le taux de CO2 dépensé entre la fabrication et le recyclage des panneaux ?

En 3-4 ans de production énergétique le CO2 est compensé (source ADEME).

En quoi le monocristallin est-il différent du polycristallin?

Le monocristallin est traditionnellement plus performant mais souvent plus cher que le poly. Attention il y a différentes qualités de cellules à l’intérieur de chacune des technologies de silicium ; par conséquent il n’est pas impossible de trouver des cellules polycristallines haut de gamme plus performantes que des cellules monocristallines bas de gamme.

Quels sont les avantages et inconvénients des cellules en rouleau (couche mince) ?

La technologie des couches minces permet d’avoir des cellules photovoltaïques souples qui se présentent sous forme de rouleaux et qui peuvent être posées comme membranes d’étanchéité.

Avantages :

  • Moins cher pour de grandes surfaces
  • Meilleurs rendements à faible éclairement.
  • Solution d’étanchéité de toiture.

Défauts :

  • Problèmes de résistance à la chaleur (apparition de cloques)
  • Produits qui se détériorent plus vite dans le temps (chute des performances plus rapide).
  • Intéressant surtout pour de grandes surfaces (> 300 m²).

Quelle garantie y a-t-il sur les cellules couches minces produit déroulant ?

80% des performances sur 10 à 20 ans (selon les fabricants).

Dimensions des cellules photovoltaïque cristallines?

Traditionnellement les cellules font 125 mm de coté (cellules 5 pouces). La tendance est de les remplacer par des cellules plus grandes de 156 mm de coté (cellules 6 pouces).

Possibilité d’auto-alimentation avec le photovoltaïque ?

Oui. Tout générateur PV peut servir à alimenter un site isolé ou à être raccordé au réseau.

Pour les sites isolés : l’onduleur réseau est remplacé par un ensemble batterie + régulateur (et éventuellement un onduleur d’îlotage si la consommation est en courant alternatif)

Pour le raccordement au réseau, trois solutions sont possibles :

  1. Injection totale de la production : toute la production est injectée sur le réseau et comme le tarif d’achat est 5 fois plus élevé que le prix de l’électricité consommée, c’est la solution économiquement la plus avantageuse (même si les frais de raccordement sont un peu plus élevés que la solution avec injection du surplus). Le générateur photovoltaïque et le circuit électrique de l’habitation sont indépendants l’un de l’autre.
  2. Injection du surplus de la production : le générateur est relié au circuit électrique de l’habitation, seule l’électricité qui n’est pas consommée directement sur place est injectée sur le réseau. Cela peut être intéressant si la consommation électrique de la maison en journée est quasi-nulle (pas d’appareil en veille, de chauffe-eau électrique, de pompes, etc.).
  3. Injection sécurisée : en cas de coupure réseau, l’onduleur stoppe l’injection de l’électricité produite sur le réseau (protection de découplage) et bascule la production sur un circuit électrique de secours parallèle. L’onduleur utilisé est un onduleur spécifique pour sites sécurisés. L’ajout de batteries d’accumulation au système en augmente considérablement le coût, c’est pourquoi cette solution ne doit être utilisée que lorsque réellement nécessaire.

Peut-on craindre un effet de parasite électrique vs WIFI/ satellite ?

C’est très peu probable car le courant qui circule est un courant continu, et les câbles seront disposés de façon à limiter les boucles. Un panneau PV émet bien un "champ électrique" mais il diminue et disparaît totalement avec la distance et/ou son isolement derrière un matériau de construction. Combiné à une mise à la terre de la structure des panneaux, l’exposition au champ électrique est quasi nulle. L'onduleur émet un léger rayonnement électromagnétique, car il embarque un "hacheur" à haute fréquence, mais ce dernier rayonne moins qu'un téléviseur cathodique ou qu'un four à micro-onde ou bien encore une plaque de cuisson à induction!

Comment équiper 2 toitures de pente différente ?

Tous les panneaux qui sont connectés au même onduleur (ou plus exactement à un tracker MPPT) doivent être dans un seul et même plan avec une exposition identique aux rayons du soleil. Si on a deux pans avec des orientations et des inclinaisons très peu différentes, et si il y a suffisamment de panneaux installés il est possible de limiter les pertes en branchant deux chaînes de panneaux sur un seul onduleur. Mais il y aura quand même des pertes. Si on a deux pans d’orientation très différents il faut utiliser deux onduleurs. Ou encore, pour des systèmes de puissance supérieure à 3800 Wc, on peut utiliser un onduleur multi MPPT qui permet de gérer indépendamment les deux chaînes de modules.

Le brise soleil est-il considéré comme un produit PV intégré ?

Oui. Il faut simplement qu’il soit positionné au dessus de baies vitrées.

Le Poids d’un panneau photovoltaïque cristallin?

Environ 12 kg/m² Exemple : BPsolar 3160, 1593x790x50 = 15 kg

Quelle est la garantie et quelle est la durée de vie des Panneaux polycristallins ou monocristallins?

Les panneaux standard avec cellules mono ou polycristallines sont issus d’une technologie éprouvée utilisée notamment pour alimenter les stations spatiales ou les sites isolés où l’on a besoin d’une source d’énergie fiable et sans maintenance (balises marines, relais de télécommunication en sites isolés). Leur durée de vie est estimée à 30 ans. Pour ce type de panneau le fabricant offre deux garanties bien distinctes :

  • Garantie sur le matériel : Les panneaux sont garantis pièces et main d’œuvre pendant 5 ans (ex : décollement) (2 ans pour certains fabricants).
  • Garantie sur les performances : 90% des performances initiales sur 12 ans (ou 10 ans pour certains fabricants) 80% des performances initiales sur 25 ans (ou 20 ans pour certains fabricants)

Remarque : la baisse de rendement est largement compensée par l’augmentation annuelle du prix d’achat de l’énergie. Les panneaux amorphes ont une durée de vie et des garanties de performance plus faibles : 75% de rendement à partir de la 8ème année.

Jusqu’à quelle température peuvent monter les panneaux ?

La température normale de fonctionnement des cellules est d'environ 45°C ; par fort ensoleillement et vent faible elle peut dépasser 60°C voire atteindre 75°à 80 °C s'ils sont mal ventilés. Les normes imposent une  plage de test : -40°C à + 85°C pour 200 cycles.

Quelle est la résistance aux chocs et aux cailloux ?

Garantie pour des grêlons jusqu’à 25 mm de diamètre projetés à 23m/s à une distance de moins d’un mètre. Essai de charge statique avant et arrière = 2400 Pa (exemple vent) Essai de charge avant = 5400 Pa (exemple neige) En cas de dégâts l’assurance devrait prendre en charge les dommages (catastrophe naturelle).

Quelle est la taille minimale du système photovoltaïque pour une bonne rentabilité ?

La puissance minimale d'un système connecté au réseau est de l'ordre de 1500 Watt crète. La rentabilité sera essentiellement déterminée par l’ensoleillement du site, les subventions et le montant du crédit.

Quelle est la proportion d’opacité dans les panneaux photovoltaïques transparents ?

La transparence n’est pas figée, car les panneaux sont faits sur mesure. En jouant sur le nombre et la disposition des cellules, la transparence peut varier de 10% à 60 % environ.

Quel est le prix des panneaux photovoltaïques transparents ?

Prix d’achat indicatifs des panneaux seuls, sous réserve de consultation : Simple vitrage feuilleté, puissance de 100 Wc/m², transparence 30% = 620 €/m² (environ) Double vitrage, puissance de 100 Wc/m², transparence 30% = 700 €/m² Double vitrage (verre de sécurité), puissance de 100 Wc/m², transparence 30% = 800 €/m²

Additional information